Communs et ESS : mettre les données au service d’une innovation sociale et solidaire

Communs et ESS : mettre les données au service d’une innovation sociale et solidaire

À l’heure où les géants du numérique s’approprient les données des individus et les richesses produites collectivement sur le web, le modèle des communs propose une autre voie, fondée sur le partage des ressources et une gouvernance collective. Ce modèle entre en résonance directe avec les valeurs de l’ESS, et invite à penser de nouvelles actions, notamment autour de l’usage des données, au service d’une innovation sociale et solidaire.


Patiemment documenté par Elionor Ostrom, le modèle des « communs » désigne la multitude de façons dont des communautés s’organisent pour gérer de manière durable une ressource, en vue de s’assurer qu’elle puisse bénéficier à tous. La notion de gouvernance des communs désigne la multiplicité de solutions institutionnelles qui permettent de se réguler dans la gestion d’une ressource commune. Avec l’entrée dans la civilisation numérique, les communs prennent une nouvelle dimension, et désignent aussi bien des ressources naturelles que des ressources informationnelles. Fondé sur le partage, une gestion désintéressée et une gouvernance collective, le modèle des «communs » entre en résonance directe avec les valeurs et les règles de l’ESS.

Dans quelle mesure peut-il contribuer à les renouveler ? Face aux géants du numérique, le modèle des communs peut-il utilement inspirer les acteurs de l’ESS et les amener à se doter de nouvelles stratégies, notamment autour de l’usage des données ? L’ESS, en s’inspirant du modèle des communs, peut-elle proposer de nouveaux modèles – ouverts, humanistes et égalitaires – de gestion de ces données pour les mettre au service du bien-être de tous ? A quelles conditions la rencontre entre les communs et l’ESS peut-elle contribuer au rayonnement et au  décloisonnement de l’ESS ?

Protection sociale, coproduction de savoirs, mobilité pour chacun… Nous verrons qu’appliqué à différents terrains, le modèle des « communs » peut utilement se placer au service d’une innovation à la fois technologique, sociale et solidaire. Pour en débattre, nous bénéficierons des témoignages de Jean-Louis Davet de la MGEN, de Lionel Barbe de WIKIPEDIA France, et de l’Open Knowledge Foundation. Proposant quelques repères conceptuels et des illustrations pratiques, les échanges seront animés par Bastien Engelbach, de la Fonda.