La coopération entre acteurs de l’ESS pour l’éducation numérique

Lors du Forum nous proposons

Type d'intervention : Présentation de notre projet parmi d'autres

La structure ou le collectif qui intervient

Organisation porteuse : MAIF et La Machinerie
Statut de l'organisation : ESS - Association loi 1901
Code postal : 80000
Ville : AMIENS

Informations complémentaires

État de la contribution : Projet en cours
Échelle de la contribution : Départemental
Présentation de la structure, du collectif ou du projet : La Machinerie est une association amiénoise qui anime un FabLab (atelier de fabrication numérique ouvert à tous) et qui porte l’ambition de rendre le numérique accessible à tous. Parmi ses objectifs, elle souhaitait pouvoir développer un robot pédagogique et son interface pour favoriser l’initiation à la programmation et à la robotique pour tous les établissements scolaires.

La MAIF porte depuis des décennies une action de soutien à l’éducation et de mise à disposition de ressources pédagogique en faveur de l’éducation pour tous. Un partenariat a donc été initié à Amiens, pour permettre à La Machinerie de mettre à disposition de certaines classes participant à un « challenge » robotique des packs de robots leur permettant de travailler ces éléments en classes durant l’année et de participer à la journée de restitution commune.

Ce partenariat est passé par l’achat par la délégation locale d’un lot de 18 robots. Ces robots sont gérés par La Machinerie et mis à disposition de classes qui participent au challenge « Art et Robotique ». L’année suivante, les packs de robots seront donc mis à disposition de nouvelles classes pour permettre d’initier de nouveaux élèves.
lacooperationentreacteursdelesspourled_d6sus6iwwaa2f3x.jpg

Ambitions

Autres commentaires : En quoi cette initiative apporte une plus-value pour nos territoires ?

L’initiation de tous au numérique est une priorité pour éviter que ne s’aggrave une fracture numérique malheureusement déjà présente. Cette fracture s’incarne par une dimension matérielle, avec la difficulté d’accès aux outils numériques pour certains établissements. Elle s’incarne également par une fracture d’usage, avec le manque d’accès à de l’initiation et de l’éducation aux outils numériques, ce qui limite les possibilités d’agir des élèves face au numérique. Cette initiative entend s’attaquer à ces deux composantes. En mettant à disposition des robots sur la forme de prêt de matériel, elle permet aux établissements d’initier leurs élèves sans devoir subir le coût d’équipement. En intégrant les classes participantes à un dispositif éducatif participatif et collectif, elle favorise la mobilisation des élèves et l’échange entre établissements.

Comment cette initiative répond aux grands défis de société ?

De plus en plus de service, y compris de services publics, ne seront demain principalement accessibles que via internet. Cela peut représenter une grande avancée en matière de disponibilité et de qualité de service. Mais cela peut également entrainer une forte inégalité d’accès entre ceux qui maitrisent les outils numériques et les autres. Pour lutter contre ce risque «d’illettrisme numérique» ou «illectronisme», les acteurs de l’ESS doivent faire preuve d’inventivité et se mobiliser pour développer des outils éducatifs et accessibles à tous sur la question du numérique. Cette initiative s’inscrit dans cette veine.
Je donne mon accord pour que les informations ci-dessus soient visible sur le site : Oui