Coopérative d'éducation à l'entreprenariat coopératif

Organisation porteuse : LE PHARES
Statut de l'organisation : ESS - Coopérative, SCIC, SCOP
Code postal : 93450
Ville : Ile-Saint-Denis
Autres organisations partenaires : Coopaname
Etudes et Chantiers IDF
Esscoop
La Fabrique Coopérative
CRIC BRETAGNE
Coopérer pour entreprendre
CRESS
L'ESPER
CAPENTREPRENDRE
A Petits Pas

Notre contribution

Autres manières d’entreprendre, d’innover et de repenser le travail : Liberté d'entreprendre collectivement, Innovation sociale, Sensibilisation des jeunes à l'ESS
État de la contribution : Projet en cours
Échelle de la contribution : National, Régional
Présentation de la proposition : Les coopératives d'éducation à l'entreprenariat coopératif sont des projets qui s'inspirent du modèle des coopératives jeunesses de services (CJS) qui sont nées au Québec il y a près de trente ans.

Le principe est simple : permettre à des jeunes de 16-18 ans de monter une coopérative, le temps d'un été, afin de proposer des services dans leur quartier. Les jeunes peuvent ainsi proposer aux particuliers ou aux entreprises de leur quartier des prestations telles que du jardinage, de la peinture, des livraisons, des déménagements, etc.

Cette expérience, inspirée du modèle québécois de Coopératives jeunesse de services, a pour but d’initier un groupe de jeunes à l’entrepreneuriat coopératif et de les sensibiliser à l’économie sociale et solidaire. Durant 3 mois, les participants à la coopérative (les coopérant.e.s) vont développer les activités économiques de leur choix.

Plus qu’une initiation à l’entrepreneuriat collectif, le projet vise à rendre les jeunes acteurs de leur territoire, de développer leur autonomie et leur pouvoir d’agir. Il s’agit donc avant tout d’une véritable expérience collective d’émancipation qui permettra aux jeunes d’être sensibilisés à la coopération et à des principes de gouvernance démocratique (une personne = une voix). À travers une sensibilisation à l'Économie sociale et solidaire et au monde des coopératives, les participants au projet pourront donc découvrir un nouveau pan de l’économie et aborder une réflexion sur certaines thématiques citoyennes (écologie, égalité, discriminations, etc).

Lors du Forum nous proposons

Des formats courts pour présenter l'initiative : Ne sait pas
Lien vers une page web présentant l'initiative : https://cooperer.coop/les-cooperatives-jeunesse-de-services/

Ambitions

En quoi cette initiative apporte une plus-value pour nos territoires ? : Impact du projet sur les jeunes et le territoire :
Les coopératives que nous avons déployés ont eu de nombreux impacts sur le territoire et sur les jeunes ayant participés au projet. Tout d’abord, elles ont permis de créer ou de renforcer les lien existants entre différents acteurs du territoire (structures de l’ESS, acteurs de l’emploi, associations de quartier et de jeunesse, collectivités, entreprises). Elles ont contribué à changer le regard des jeunes coopérants sur eux-mêmes et sur leur pouvoir d'agir, notamment en matière d'insertion professionnelle et de création d'activités économiques. À travers une sensibilisation à l'Économie sociale et solidaire et au monde des coopératives, les participants au projet ont pu découvrir un nouveau pan de l’économie et aborder une réflexion sur certaines thématiques citoyennes (écologie, égalité, discrimination, etc). Enfin, les coopérant.e.s ont pu durant ces 3 mois développer leur réseau professionnel, acquérir des compétences professionnelles et des connaissances utiles à leur projet grâce à des temps de formation adapté à leurs besoins.
Comment cette initiative répond aux grands défis de société ? : L’une des fonctions de notre Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) est d’identifier des problématiques économiques, sociales et environnementales du territoire, de les analyser et de développer des activités économiques socialement innovantes en réponse à ces enjeux locaux.

Le projet de création de coopératives éphèmères de jeunesse est le résultat de plusieurs réflexions et discussions ayant eu lieu au PHARES avec les membres du PTCE (Pôle Territorial de Coopération Economique) partageant les constats suivants concernant l’insertion des jeunes dans l’emploi sur le territoire d’Île-de-France :
- un phénomène de désoeuvrement et un chômage de masse chez les jeunes en Île-de-France (le taux de chômage des jeunes actifs franciliens de moins de 25 ans s’élève à 19% en juillet 2017 et ce taux atteint près de 30% dans les QPV).
- un manque d’espaces de vie professionnelle dédiés aux jeunes actifs ou en voie d’insertion professionnelle
- un développement fort de l’emploi tertiaire qui bénéficie peu aux jeunes du territoire
- des discriminations à l’embauche plus fortes pour les candidats des localités défavorisées de banlieue.
- une forte attractivité de l’entreprenariat et du statut d’auto-entrepreneur, notamment chez les jeunes (18-34 ans), renforcée par le développement des plateformes collaboratives (Uber, Deliveroo, etc.) avec toutefois des taux d’échec ou d’abandon des démarches très élevés et une précarisation des travailleurs impliqués dans ces nouvelles formes d’emploi.
- un individualisme croissant, un faible engagement citoyen et associatif des jeunes.
- un manque d’intérêt des jeunes pour les questions liées à la citoyenneté, à l’intérêt général et à l’économie sociale et solidaire.
- des lacunes concernant la connaissance les institutions et les acteurs du territoire.

Les coopérant.e.s seront initiés aux processus et aux principes démocratiques d’une coopérative (assemblée générale, conseil d’administration, prise de décision par consentement, une personne égale une voix, etc.). Ce projet doit permettre aux jeunes d’expérimenter la prise de décision collective, la délibération démocratie, des méthodes de gouvernance innovante et démocratiques.

Notre parti pris est de proposer une démarche très ascendante du point de vue de la prise de décision. L'objectif principal de l'encadrement du projet par notre collectif est de mettre en capacité les jeunes à décider par eux-mêmes, à faire par eux-mêmes, et à se mettre en action pour le collectif. Si les plateformes collaboratives comme Uber sont dites «perturbantes» tant elles bousculent les économies en place, nous pensons que notre projet est tout aussi «perturbant» dans sa capacité à changer le regard des jeunes coopérants sur eux-mêmes et sur leur pouvoir d'agir, y compris en matière d'insertion professionnelle et de création d'activités économiques.

Par ailleurs, les coopérant.e.s auront des formations et des ateliers sur des thématiques liées à l’écologie, à la consommation responsable. Par ailleurs, les formations, les délibérations et l’organisation de la coopérative orientera l’activité économique des jeunes de manière à ce que l’intérêt collectif prime face à la seule recherche de la performance économique et permette aux jeunes de repenser leur lien à la consommation ou à la production.
Je donne mon accord pour que les informations ci-dessus soient visible sur le site : Oui