L’économie sociale et solidaire : une chance pour le projet social européen ?

Organisation porteuse : UDES
Statut de l'organisation : Syndicat, organe consulaire, club d'investisseurs
Code postal : 75012
Ville : Paris

Notre contribution

Plus-value pour les territoires : International
Réponses aux défis de société : Nouveaux indicateurs de richesse, Consommation responsable et alimentation durable, Transition écologique et énergétique
Autres manières d’entreprendre, d’innover et de repenser le travail : Innovation sociale, Gouvernance et démocratie, Sécurisation des salariés, Nouvelles formes de travail
État de la contribution : Projet en cours
Échelle de la contribution : National
Présentation de la proposition : L’Union Européenne traverse une crise sans précédent depuis 1957 et le traité de Rome. Crise du projet, crise de confiance et de défiance du citoyen à l’endroit des institutions devenues trop éloignées et technocratiques. L’Europe est vécue davantage comme une contrainte que comme un idéal parce que le projet, construit dans une logique de marché avec une monnaie unique, n’a pas été appuyé d’une consolidation démocratique avec des objectifs de convergence sociale, fiscale ou écologique.

Le concept d’une Europe qui protège est pourtant une réalité : règles pour les consommateurs, Socle européen de droits sociaux, règles alimentaires, ambitions climatiques, promotion du commerce ouvert, vertus du dialogue social et accords signés, les acquis de l’Union européenne sont bel et bien réels. Les consultations citoyennes organisées en 2018 dans de nombreux États Membres montrent que les citoyens attendent plus et mieux de l’Europe et pas moins d’Europe.

Dans ce contexte, l’économie sociale et solidaire qui porte en elle un projet social et la capacité d’agir au local pour penser la globalité, a toute sa place dans les nouvelles dynamiques économiques que l’union européenne doit porter. L’enjeu démocratique s’inscrit d’abord dans la manière dont les citoyens vivent leur rapport à ce qui les protège, dans ce qui donne du sens à leurs actions quotidiennes, dans leurs manières de consommer, d’investir, de se loger, de travailler…

Et si l’économie sociale et solidaire portait les germes de cette économie citoyenne dont notre Europe a tant besoin ?
L’objet de notre proposition consiste à démontrer par la preuve que les innovations portées par les acteurs de l’ESS sont à même de contribuer au projet d’Europe sociale et durable que nous appelons de nos vœux.


Pour sa part, l’UDES est co-partenaire du projet “Social services in European cross-industry social dialogue : towards a strong and deeper involvement » mené par CEEP Europe, aux côtés d’UNISOC (Belgique), ALAL (Lithuanie) et STRATOSZ (Hongrie). Retenu par la Direction Générale « Emploi, affaires sociales et inclusion » de la Commission Européenne pour la période 2018-2019, ce projet vise à assurer une meilleure implication des employeurs sociaux dans le dialogue interprofessionnel européen. Les travaux porteront notamment sur la Bulgarie, la Hongrie, la Lituanie, Malte, Chypre et la Roumanie, jusqu’alors non-couverts par les précédentes études.

Lors du Forum nous proposons

Des formats courts pour présenter l'initiative : Présentation de notre projet parmi d'autre (4x15') , Intervention d'expertise sur une thématique (15 à 30')
Détails du format : La contribution se prête bien à un échange rapide dans le cadre d'une table ronde plus large sur le sujet de l'Europe et de l'ESS.

Ambitions

Comment cette initiative répond aux grands défis de société ? : Cette proposition contribue à mettre en lumière des réponses innovantes au défi de l’Europe sociale et durable, en présentant des initiatives concrètes démontrant que les acteurs de l’ESS sont à la pointe des défis européens.
Autres commentaires : L'ambition de cette contribution est de montrer que l'Europe est aussi une échelle d'action pertinente pour développer l'ESS dans la société, alors même que les élections européennes ont montrer l’appétence des citoyens européens, et français, pour plus d'écologie et de social dans les politiques publiques.
Je donne mon accord pour que les informations ci-dessus soient visible sur le site : Oui